Histoire

DU TREIZIÈME AUX JOURS D’AUJOURD’HUI

“Situé au cœur des collines toscanes, GARGONZA est un bourg fortifié du XIIIème siècle, exactement comme ceux, qu’enfants, nous aurions voulu bâtir sur le plancher de notre chambre en passant des heures et des heures à déplacer la tour et les puits ……….…”

(de Psychanalyse de la maison d’Olivier Marc)

PREMIER « HÔTE » EN 1303

Dante Alighieri

Dante Alighieri y a passé les premiers jours de son exil en 1303. Le bourg fortifié de 1300, alors entre les mains des Gibelins, s’est ensuite transformé en 1444 en une communauté agricole s’occupant de la gestion des forêts. La vie de cette petite communauté a été ensuite « gouvernée » et réglementée pendant environ 300 ans par des statuts civiques d’une grande sagesse.

Dans son œuvre intitulée La vita di Dante Alighieri Leonardo Bruni cite en effet le séjour de Dante Alighieri à Gargonza dont voici un passage paraphrasé des mots de cet auteur.
Ayant pressenti sa ruine, Dante partit immédiatement pour Rome où il était ambassadeur, et voyageant bon train arriva à Sienne où y ayant clairement compris sa disgrâce, et ne voyant aucun refuge, décida donc de se mêler aux autres exilés: la première réunion fut dans une congrégation d’exilés qui s’étant réunis à Gargonza où, une fois nombre de choses abordées, s’arrêtèrent à Arezzo où ils s’établirent et nominèrent, Alessandro da Romena, leur capitaine général ainsi que douze conseillers dont il fit partie, et d’espoir en espoir y restèrent jusqu’en 1304″.

(Leonardo Bruni La vita di Dante Alighieri)

1150

Les premières informations sur Gargonza datent d’un document de 1150 qui fait part d’un château fortifié situé sur la route allant d’Arezzo à Sienne.  Il s’agit justement du château où Dante a séjourné quelques jours durant son exil. Convoité à la fois par les Guelfes et les Gibelins, au cours du XVème siècle, le Castello di Gargonza était connu comme le bourg d’une communauté consacrée à la gestion des forêts et à la production de la laine.

XVIIème siècle

Ce n’est qu’à la moitié du XVIIème siècle que le Castello di Gargonza est devenu une ferme organisée avec 900 hectares de terrains exploités en métayage. Dû à l’exode rural, ce mode d’exploitation a ensuite pris fin.

1970

Au cours de la première moitié du XXème siècle, après deux siècles de prospérité, le Castello est abandonné par la communauté en quête d’une vie meilleure en ville. Vers 1970, le propriétaire Roberto Guicciardini Corsi Salviati, a entrepris la rénovation du village de Gargonza en préservant entièrement son histoire et son architecture pour faire revivre l’un des plus beaux bourgs de la Toscane.

SES HABITANTS

Des ancêtres aux maisons

Rien d’étonnant si les maisons, les appartements et les chambres de ce bourg s’inspirent des anciens habitants: Argentina, Boccio, Niccolina et, avec eux, de nombreux autres merveilleux personnages. Les logements reflètent l’authenticité des anciens occupants de Gargonza à qui on a donné leur nom. A l’abri des anciennes fortifications, les maisons soigneusement restaurées ont gardé l’empreinte de la simplicité de la vie paysanne d’antan. Si vous rencontrez de raides escaliers en bois ou des chambres creusées dans le rocher ou encore des cheminées noircies par la fumée ou des petites fenêtres ouvrant sur la forêt, souvenez-vous que tout ceci fait partie de notre histoire.